Pfaff Passport (2.0, 3.0)

4,5/5 (79 avis) 1 commentaires

Machine à coudre Electronique Pfaff Professionnel Haut de gamme

Les Pfaff Passport 2.0 et 3.0 sont d'excellentes machine à coudre. En plus de bénéficier de la qualité et de la technologie d'entraînement unique de Pfaff, elles sont super bien équipées, puissantes, très agréables à utiliser, le tout sous des finitions à l'allure professionnelle et idéales pour un transport en toute sécurité. Elle plaisent aux professionnels ainsi qu'aux couturiers amateurs mais expérimentés à la recherche d'une belle machine sophistiquée.

Pfaff Passport 2.0

Pfaff Passport 2.0

Modèle noir à 70 programmes de points. On le reconnaît facilement : "Pfaff Passport 2.0" est écrit dans le coin supérieur droit du capot.

Pfaff Passport 3.0

Pfaff Passport 3.0

Modèle blanc à 100 programmes de points avec en plus une fonction coupe-fil. Ici aussi, impossible de mal identifier la machine puisque son nom est écrit sur le capot.

Pfaff Passport : la couture professionnelle accessible et portable.

Ces machines sont conçues pour être transportées facilement et en toute sécurité sans rien sacrifier à la qualité de sa couture. C'est idéal pour travailler en déplacement et/ou amener sa machine au cours. Regardons ce qu'elles ont dans le ventre !

Pour une bonne affaire, privilégiez la Pfaff Passport 2.0

Petite parenthèse avant d'entrer dans les détails du test : sachez que le modèle 2.0 est quasi identique à la Pfaff Passport 3.0. Seules trois choses les distinguent :

  1. la couleur du capot (noir pour la 2.0 et blanc pour la 3.0)
  2. le coupe-fil automatique (seulement sur la 3.0)
  3. le nombre de points (30 points additionnels sur la 3.0).

C'est, à mon avis, bien trop peu pour justifier une différence de prix de 100 €. Je considère donc que la Pfaff Passport 2.0 est une bien meilleure affaire.

Maintenant que nous avons éclairci les différences, passons aux points communs.

Force et honneur robustesse !

Quand on inspecte une machine à coudre, il fait toujours regarder sous le capot pour voir si elle est suffisamment puissante et robuste. En général c'est le cas dans les gammes supérieures (à l'opposé des machines à coudre pas chères qui sacrifient souvent ces aspects) mais ça ne fait pas de mal de vérifier 😉.

Les Pfaff Passport 2.0 et 3.0 disposent d'une puissance de 70 watts ce qui est vraiment très bien pour une machine à coudre électronique et amplement suffisant pour un usage domestique, voire professionnel.

Ensuite, la Pfaff Passport pèse un petit 7 kg*. Ce n'est pas énorme mais c'est assez pour assurer la stabilité de la machine pendant la couture. D'autant plus que Pfaff définit la gamme Passport comme "idéale pour les petits espaces et pour se déplacer". Ces modèles sont dès lors calibrés pour être robustes sans devenir trop lourds pour un transport fréquent.

* On considère que plus une machine à coudre est lourde, plus elle est stable et robuste. Méfiez-vous grandement de tout ce qui est en dessous de 5 kg !

Autre point fort : Pfaff a très bonne réputation en termes de longévité et la marque donne une garantie 5 ans. C'est long dans le monde de l'électronique même si je regrette que toutes les machines ne soient pas garanties à vie ou au moins 25 ans. Franchement si elles sont bien conçues elles sont quasi indestructibles* alors les constructeurs devraient assumer !

* Prenez la Pfaff de ma grand-mère par exemple. Cette machine a bien 30 ans et ma cousine s'en sert encore très régulièrement. Ce n'était même pas la plus chère de la gamme à l'époque ! Pfaff est vraiment une marque fiable.

Idéale pour les patchworks et épaisseurs

En plus de leur puissant moteur, les machines à coudre Pfaff Passport 2.0 et 3.0 disposent de 7 griffes d'entrainement (ce qui est déjà top) renforcées en outre par le "Integrated Dual Feed System (IDT)" ou double entrainement intégré, un système développé par Pfaff et une véritable perle.

Ce système permet à la machine de tirer le tissu à la fois par le haut et par le bas. Combiné à une bonne puissance et à un pied presseur à hauteur réglable, ça fait de la Pfaff Passport une très bonne machine pour coudre des épaisseurs et faire du patchwork.

Entre 70 et 100 points réglables

La Pfaff Passport 2.0 propose 70 styles de points et, comme mentionné plus haut, la Pfaff Passport 3.0 en offre 30 de plus soit un total de 100 points (vive les math faciles).

Cet "excédent" est pour moi un peu superflu mais je peux imaginer que certains profils plus créatifs y accordent de l'importance. Et puisque c'est l'une des trois seules différences entre les deux modèles, ça me semble utile (pour un choix avisé) de vous faire un rendu détaillé des points disponibles sur chacun.

Note : les points marqués d'une pastille rouge sont uniquement présents sur la Pfaff Passport 3.0.

  • 20 vs 22 points utilitaires :

    Ce sont les points de base pour assembler, surpiquer, surfiler, repriser, etc. (point droit, zigzag, nid d'abeille, de fronces, de base, de chausson, d'ourlet, tricot, overlock, surfilage, boutonnière et bouton, et de reprisage).

    Liste des points utilitaires sur une Pfaff Passport 2.0 et 3.0
  • 27 vs 34 points de quilt :
    Liste des points de quilt sur une Pfaff Passport 2.0 et 3.0
  • 3 vs 11 points d'aiguille d'art :
    Liste des points d'aiguille d'art sur une Pfaff Passport 2.0 et 3.0
  • 5 vs 13 points fantaisie :
    Liste des points fantaisie sur une Pfaff Passport 2.0 et 3.0
  • 15 vs 20 points décoratifs :
    Liste des points décoratifs sur une Pfaff Passport 2.0 et 3.0

Bien entendu ces points sont réglables en longueur et en largeur, comme pour toute machine à coudre de ce calibre. La Pfaff Passport se distingue cependant par une largeur maximale de 7 mm (contre les 4-5 mm standards), ce qui est plutôt généreux et offre encore plus de possibilités.

Une machine à coudre tout confort

La Pfaff Passport ne réinvente pas l'eau chaude à couper le beurre (ou quelque chose comme ça...) mais tout est pensé pour qu'elle soit agréable à utiliser. Voyons comment.

Les avantages d'un modèle électronique, intuitivement

Je ne vais pas re-détailler ces avantages ici : c'est toujours un peu la même chose et si vous lisez cette page, vous n'êtes probablement pas un(e) débutant(e) total(e). Sachez simplement qu'ils comprennent la position d'arrêt de l'aiguille (haut/bas), le point de renfort automatique, la couture sans pédale avec régulateur de vitesse, le réglage automatique de la tension du fil, un enfile-aiguille semi-automatique, des boutonnières en une phase, un interface électronique pour les réglages, et finalement la fonction coupe-fil (sur la Pfaff Passport 3.0 uniquement).

A ceci j'ajouterai qu'il s'agit c'est une électronique intuitive. En effet, les machines à coudre Pfaff Passport proposent une interface qui, malgré les nombreuses options disponibles, ne ressemble pas au tableau de bord d'un avion de chasse. Ca rend les choses tellement plus simples et ce quel que soit votre niveau en couture.

La tranquillité d'un outil stable et silencieux

La Pfaff Passport est relativement stable lors de la couture. En d'autres mots, elle ne vibre pas exagérément quand on l'utilise à haute vitesse. Au premier abord on peut penser qu'il ne s'agit pas d'un avantage flagrant, mais croyez-moi ça fait une vraie différence au niveau du confort tactile, et sonore. Surtout quand on utilise sa machine à coudre plusieurs heures d'affilées.

Ainsi la Pfaff Passport est très silencieuse (dans la mesure où une machine à coudre peut être silencieuse). C'est agréable pour soi mais aussi son entourage, et c'est (entre autres) la raison pour laquelle ce modèle est parfois choisi pour les cours de couture. On imagine bien qu'avec 6 ou 12 machines qui tournent en même temps, chaque décibel en moins est une bénédiction ! Pensez-y si vous aimez coudre au milieu du salon...

N'oubliez pas non plus qu'une machine stable est mieux protégée contre les pannes, puisqu'il est plus improbable que des pièces internes se dérèglent/détachent.

Coudre n'importe où, n'importe quand

Bon d'accord, pas tout à fait. Il faut quand même un certain environnement pour coudre.

Ceci dit avec ses 6,7 kg et sa coque de protection rigide (inclue), la Pfaff Passport se transporte en toute sécurité et facilité. C'est bien pratique pour certaines personnes.

Bien sûr on peut toujours acheter une coque séparément (ça peut paraître un peu bête de s'attarder sur une coque). Cependant on constate que la plupart des machines à coudre sont vendue avec une simple housse souple (qui protège de la poussière mais pas des chocs), et que les gens achètent rarement une protection rigide.

De plus, dans mon expérience, un coup pendant le transport est la cause première d'une machine cassée (différent d'une panne). Alors même si la protection ne fera pas des miracles en cas de grosse chute, c'est quand même un très bon pas.

Forces
  • Excellente face aux épaisseurs et tissus épais grâce à son combo puissance-griffes-technologie d'entraînement.
  • Grand choix de points utilitaires et décoratifs.
  • Top pour la couture en classe car facile à transporter et assez silencieuse.
  • Le confort d'utilisation typique d'une machine de cette gamme
Faiblesses
  • (Dans le cas de la Pfaff Passport 3.0) un goût de trop peu pour son prix.
Public cible

Les machines à coudre Pfaff Passport 2.0 et 3.0 s'adressent aux couturiers expérimentés (qu'il s'agisse d'amateurs ou de professionnels) qui l'apprécieront à sa juste valeur et amortiront son prix sur de longues heures de coutures grâce à la fiabilité signée Pfaff.

Performance

Plein de griffes d'entraînement combinées à une technologie unique, une puissance digne d'un modèle mécanique et un pied réglable. Les Pfaff Passport nous offrent la totale !

Puissance 70 W
Vitesse de couture 820 points/minute
Griffes d'entraînement 7
Technologie d'entraînement Système IDT Original de PFAFF (IDT = "Integrated Dual Feed" soit Double Entraînement Intégré)
Réglage du pied presseur Oui
Equipement

Comme pour la performance, l'équipement de ces machines est complet.

Enfileur semi-automatique Oui
Point de renfort/inverse automatique Oui
Coupe-fil automatique Oui
Régulateur de vitesse Oui
Position d'arrêt de l'aiguille haut/bas Oui
Bouton marche/arrêt Oui
Base

Rien de foufou ici mais on aime le boîtier horizontal (pratique pour garder un oeil sur la canette) et le double éclairage LED (pratique pour épargner sa vue).

Boîtier à canette Horizontal
Eclairage 2 LED
Ecran Oui (LCD monochrome)
Réglage de la tension du fil supérieur Manuel (molette mécanique)
Porte-bobines 1 horizontal (intégré) + 1 vertical (accessoire inclus)
Programmes de points

Super choix de point sur les deux modèles. On retrouve des points utilitaires pour tout et n'importe quoi et un paquet de points décoratifs (voir le détail des points).

Points utilitaires et décoratifs 70 sur la Pfaff Passport 2.0 et 100 sur la Pfaff Passport 3.0
... dont préréglages du point droit 2 (1 droit + 1 droit triple)
... dont préréglages du point zigzag 4 (1 zigzag + 1 zigzag multiple + 1 zigzag extensible + 1 zigzag triple)
... dont boutonnières 4 (automatiques en 1 phase)
... dont couture de bouton Oui
... dont oeillets Non
Alphabets Non
Styles de points

Pas d'options de création mais réglages généreux. Avec ça on peut précisément ajuster les programmes de points.

Réglage en longueur Oui (jusqu'à 4,5 mm)
Réglage en largeur Oui (jusqu'à 7 mm)
Position de l'aiguille gauche/droite Oui (29 positions de gauche à droite)
Création par combinaison Non
Création par effet miroir Non
Création libre Non
Notice / Mode d'emploi
Voici le mode d'emploi de la PFAFF Passport 2.0 et 3.0 (un seul pour les deux) et le tableau comparatif de leurs points.

Veuillez entrer un commentaire valide

Veuillez entrer un nom valide

Veuillez entrer une addresse email valide

Rozenn le 18 novembre 2020

Un grand merci pour ces explications précises et détaillées. Je sors d'un marchand de mac, j'étais partie pour la 3 mais finalement est ce que le coupe fil vaut vraiment 100€ de différence avec la 2 ??!! Je ne pense pas....