Entretien d’une machine à coudre étape par étape

Entretien d'une machine à coudre

L’entretien d’une machine à coudre (Singer, Pfaff, ou autre) est la meilleure façon de la protéger de l’usure (assurant sa longévité et sa performance) et de la garder aussi silencieuse que possible. En plus c’est facile à faire donc vous n’avez aucune excuse !

Cet entretien se déroule en 4 grandes phases :

  1. Préparer la machine
  2. Nettoyer les différentes pièces
  3. Huiler (graisser) le mécanisme
  4. Finaliser l’entretien

Avant de commencer, notez que toutes les machines à coudre (qu’elles soient mécaniques ou électroniques et de n’importe quelle marque) bénéficieront d’un entretien régulier. La seule question à vous poser est à quelle fréquence l’entretien doit-il se faire ?

Les plus prudents vous répondront tous les 2-3 mois ou par 10-20h d’utilisation, voire plus souvent pour certaines pièces, en se référant à la notice de sa machine pour être sûr. D’autres vous diront qu’il ne faut pas faire de l’excès de zèle et qu’une fois par an c’est bien assez. Et certains ne font jamais d’entretien complet, juste un nettoyage superficiel.

La vérité est qu’il est difficile de poser une règle universelle. Les différentes utilisations d’une machine et les différents tissus cousus ont un impact sur la fréquence idéale, qui varie ainsi d’une personne et d’une fois à l’autre.

Pour notre part, nous entretenons nos machines quand nous sentons qu’elles en ont besoin, en général 3-4 fois par an, et elles se portent très bien.

Pour apprendre à sentir quand votre machine a besoin d’être nettoyée et/ou huilée, utilisez-la quelques mois et, juste avant l’entretien, observez sa performance et son bruit pour voir si la procédure aura changé quelque chose. Observez aussi à quel point le mécanisme est sale et/ou rigide. En fonction de ce que vous verrez, vous saurez si le prochain entretien peut se faire plus tard ou s’il sera nécessaire plus tôt.

Dans le cas d’une machine d’occasion, il est toujours bon de faire un entretien le premier jour. Vous risquez d’être surpris par son état interne !

1) Préparer la machine à son entretien

Première étape essentielle : prendre ses précautions !

  • Débranchez la machine pour ne pas vous blesser (un coup d’aiguille ou la rotation inattendue d’un disque vous ferait sérieusement mal aux doigts !)
  • Pensez à prendre des photos pendant que vous la démontez, histoire d’éviter les erreurs ou les oublis quand il faut tout remettre en place.
  • N’hésitez pas à jeter un oeil à la notice. Tous les manuels ont une section sur l’entretien de la machine à coudre, ça vaut la peine d’en prendre connaissance au cas où votre modèle aurait des caractéristiques particulières.

Vous pouvez maintenant passer au démontage l’esprit tranquille.

Ne soyez pas intimidés si vous n’avez la main en mécanique, ce n’est pas difficile et du moment que vous êtes attentifs, votre machine ne craint rien.

Procédez comme suit :

  1. Commencez par dégager les pièces directement amovibles à savoir :
    • Les deux fils : celui de la bobine en haut et celui de la canette en bas. Si vous avez des doutes sur la manière de faire, lisez notre article comment enfiler une machine à coudre et appliquez simplement le raisonnement inverse.
    • L’aiguille. Tenez-la d’une main pendant que vous la détachez de l’autre pour éviter qu’elle ne tombe à travers la plaque à aiguille.
    • Le pied-de-biche.
  2. Retirez ensuite le cache supérieur, celui derrière lequel se cache le mécanisme permettant à l’aiguille de monter et descendre. Vous devriez voir une ou plusieurs vis dans la partie supérieure gauche de la machine qu’il suffit d’enlever pour décrocher cette plaque de plastique.

    Retirer le cache supérieur de la machine à coudre

  3. Retirez enfin les pièces bloquant l’accès à la coursière (= la pièce située sous le boîtier à canette). La procédure varie légèrement en fonction du modèle de la machine.
    • Dans le cas d’un boîtier horizontal : soulevez le cache de la canette, sortez celle-ci, dévissez la plaque à aiguille, puis enlevez le boîtier à canette.

      Dégager la coursière dans un boîtier horizontal

    • Dans le cas d’un boîtier vertical : retirez le plateau, la canette et son porte-canette, puis enlevez le boîtier à canette.

C’est bon, vous êtes prêts à passer au nettoyage.

2) Comment nettoyer une machine à coudre ?

Une fois le démontage des principales pièces fait, nettoyer la machine est un jeu d’enfant.

Il suffit de passer sur toutes les pièces et parois pour déloger les moutons de poussière et de fibres de tissu qui s’y sont accumulés. Pour ce faire :

  • Passez d’abord sur toutes les zones avec une petite brosse et/ou un pinceau pour attraper un maximum de saletés. Les brosses de nettoyage, de peinture ou de maquillage se valent toutes. Un coton-tige peut aussi servir.

    Nettoyage à la brosse

  • Glissez ensuite une fine pique dans chaque interstice pour gratter (délicatement) les amas de saletés les plus denses et incrustés. Un découseur, une aiguille, ou même un cure-dent feront parfaitement l’affaire. Si vous avez une bombe d’air comprimé ça marche très bien aussi.

    Nettoyage à la pince à épiler et au cotton tige

  • Terminez par un chiffon sec (en micro-fibre c’est encore mieux) pour un résultat bien net. N’utilisez pas d’eau : ce n’est pas nécessaire et vous risquez de faire des dégâts.

    Nettoyage au chiffon

C’est tout !

3) Comment huiler une machine à coudre ?

Il faut savoir que le fonctionnement d’une machine à coudre est basé sur la rotation en chaîne d’un ensemble de pièces (15 tours par seconde en moyenne !) qui sont ainsi soumises à énormément de frottements.

L’entretien d’une machine à coudre se termine donc par le graissage de ces pièces, au niveau des points de contact, afin d’assurer un mouvement fluide et silencieux.

La façon la plus facile de huiler une machine à coudre est de lentement tourner le volant pour repérer les endroits où deux pièces de métal (on ne graisse pas le plastique évidemment) frottent l’une contre l’autre, et de les lubrifier d’une ou deux gouttes d’huile.

Notez que certaines machines sont dites autolubrifiantes et ne doivent pas être graissées, d’autres ont des réceptacles prévus pour recevoir l’huile sans devoir être démontées, et d’autres encore ne doivent être huilées qu’à certains endroits. Consultez la notice de votre modèle pour en savoir plus.

Commencez par le haut de la machine, au niveau de l’axe de l’aiguille et de son mécanisme de mouvement. En général une ou deux gouttes sur chaque point de contact est suffisant. Un excédent d’huile ne ferait que couler jusqu’à l’aiguille et sur le tissu pendant la couture.

Comment huiler une machine à coudre

Huilez ensuite le bas de la machine, au niveau de la coursière. Mettez bien l’huile sur les zones de frottement du mécanisme de rotation de la canette, et non à l’intérieur du boîtier (ça ne ferait que souiller le fil). Ici aussi une ou deux gouttes suffisent, ou un peu plus si la machine semble « boire » l’huile (ça veut dire qu’elle en avait vraiment besoin !).

4) Finaliser l’entretien

Une fois nettoyée et graissée, la machine peut être remontée.

Il ne vous reste plus alors qu’à la tester sur un chiffon, pour vous assurer que tout fonctionne correctement et que l’huile ne tâche pas le tissu.

Test de l'entretien sur un chiffon

Quelques traces de graisse sont normales la première minute d’utilisation (même moins). Si après une minute vous voyez toujours des tâches, il est possible que vous ayez mis trop d’huile ou que vous en ayez mis où il ne fallait pas. Dans un cas comme dans l’autre, éponger l’excédent résoudra le problème.

Enfin, laissez reposer la machine quelques heures et testez-la une dernière fois sur un chiffon (pour absorber l’huile qui aurait encore coulé) avant de reprendre votre projet de couture.

Laisser un commentaire