11 trucs & astuces pour bien débuter à la machine à coudre

Vous débutez la couture à la machine ? Alors cet article s’adresse à vous !

J’y ai rassemblé une série de trucs et astuces issus de mon expérience personnelle facile à appliquer et qui permettent de manipuler au mieux sa machine à coudre.

C’est parti !

1) Choisissez la bonne machine

Evidemment, si vous en avez déjà une, vous pouvez tout de suite passer au conseil n°2. Mais si ce n’est pas le cas, il existe des machines à coudre idéales pour débutants.

Je ne vais détailler ici les avantages de ces modèles, mais je vous invite vivement à consulter cette liste et/ou lire notre article comment choisir sa machine à coudre pour en savoir plus.

2) Utilisez des fils assortis

Fils assortis de bobine et canette

Une machine à coudre fonctionne avec deux fils. Il faut toujours que ces fils soient du même type (même matériau, même épaisseur*) pour éviter d’avoir une mauvaise tension, que les fils se cassent ou qu’ils se bloquent.

*Bien sûr, vous pouvez utiliser des fils de différentes couleurs afin de réaliser des coutures décoratives, ou assorties à la fois au tissu intérieur et extérieur.

La manière la plus facile d’assortir ses fils est de commencer chaque projet avec une canette vide, et de la remplir avec la bobine de votre choix.

Si vous utilisez souvent la même bobine, n’hésitez pas à faire plusieurs canettes d’un coup pour éviter de devoir réenfiler votre machine à chaque fois. Assurez-vous juste de ne pas perdre le fil (oh la blague pourrie !) de quelle cannette appartient à quelle bobine. Pour ce faire, vous pouvez les ranger ensemble ou étiqueter les canettes.

3) Faites des lignes bien droites et des jolies courbes

Couture courbée
Source: wiki

Ca peut sembler difficile quand on n’a jamais utilisé une machine à coudre, mais ne vous inquiétez pas, c’est assez simple en fait (même s’il faut s’entraîner un peu pour attraper le coup de main).

Pour coudre une ligne droite, placez le bord du tissu le long d’une ligne* de la plaque à aiguille et maintenez cet alignement pendant la couture.

*La majorité des machines à coudre disposent de ces lignes. Si ce n’est pas le cas, vous pouvez en « dessiner » une en collant un bout de ruban adhésif sur la plaque à aiguille.

Restez bien focalisés sur l’alignement du tissu sur la plaque. Le mouvement de l’aiguille attire naturellement le regard, mais fixer ce point précis empêche de voir la continuité de la couture. En plus le mouvement rapide de l’aiguille fatigue les yeux.

Allez-y doucement au début, puis augmentez la cadence quand vous vous en sentez capable.

Pour réaliser une belle courbe, faites pivoter le tissu à deux mains en un mouvement fluide et continu, tout en cousant lentement.

Si vous n’arrivez pas à faire la courbe en une fois, arrêtez-vous avec l’aiguille enfoncée dans le tissu pour l’immobiliser et pouvoir reprendre votre couture exactement où vous l’avez laissée. Même conseil si vous devez faire un virage serré : arrêtez-vous l’aiguille en bas et tournez le tissu autour de ce point avant de repartir.

4) Retenez les fils libres au début d’une couture

Main tenant les fils de la machine à coudre

Quand on entame une nouvelle couture, les extrémités du fil supérieur et inférieur sont libres (j’entends par là qu’ils ne sont pas encore noués en un point dans le tissu et « pendent » dans le vide).

Si on n’y prend pas garde, ces fils libres peuvent faire des noeuds, se coincer dans le mécanisme de la machine, et même entraîner le tissu avec eux (surtout pour les tissus fins).

Pour éviter cette galère (et potentiellement de devoir couper un trou dans votre tissu pour le libérer), tenez bien les extrémités des fils de la main gauche pendant que vous cousez les premiers points.

5) Repassez avant de coudre

Repassage de tissu à coudre
Source: Lenore Edman

Si vous essayez de coudre un tissu chiffonné, je vous garantis que vous n’arriverez pas à faire une belle couture. Alors prenez le temps de l’aplatir à la main si c’est suffisant, ou au fer à repasser dans le cas contraire.

Ce n’est pas marrant je vous l’accorde, mais ce petit travail supplémentaire vous facilitera vraiment la vie pour la suite.

6) Forgez, forgez, forgez

Papier d'exercice de couture

C’est en forgeant qu’on devient forgeron. C’est en cousant qu’on devient couturier.

Je sais que c’est tentant de se lancer directement à l’eau, et d’entamer un projet qui fait envie sans attendre. Mais soyez conscients que chaque type de tissu, de fil et de point a ses propres caractéristiques.

Différents fils nécessitent différentes tensions. Les tissus fins sont fragiles et demandent une main légère, tandis que les tissus épais requièrent une bonne aiguille bien solide. Les points de couture se déclinent à toutes les sauces. Etc.

Prenez donc le temps de tester chaque changement sur une chute de tissu, afin de vous entraîner et de faire les réglages nécessaires sans ruiner votre projet. Evidemment, il faut s’exercer dans les conditions réelles (même fil, même aiguille, même tissu, et mêmes réglages que le projet final).

Les grands débutants peuvent aussi se faire la main sur des feuilles de papier. On trouve sur internet plein de motifs à imprimer (lignes, courbes, petits dessins…) afin d’apprendre les gestes de base.

7) Ne jetez jamais vos chutes

Chutes de tissu
Source: Merete Veian

C’est impossible d’acheter exactement la bonne quantité de tissu pour un projet, donc vous aurez toujours des chutes. Gardez-les : vous en aurez besoin pour vos tests (cf. astuce n°6).

Si elles s’accumulent et que vous vous retrouvez avec une quantité étonnante de petits bouts de tissu, ce n’est pas un souci. Profitez-en pour laisser libre cours à votre créativité : mouchoirs colorés, plaids en patchwork, un grain d’originalité sur un sac… les options sont nombreuses.

8) Ne soyez pas un souillon

Mécanisme de machine à coudre sale

Nettoyez votre machine de temps en temps.

Quand on coud, la poussière et les fibres de tissu s’insèrent dans le mécanisme de la machine. Ca peut impacter sa performance (même si on ne s’en rend pas compte sur le coup) et la rendre plus bruyante (ça j’espère que vous le remarquerez, sinon pensez aussi à nettoyer vos oreilles :P).

Les machines prennent aussi la poussière quand elles ne sont pas utilisées, à moins de les protéger convenablement. La plupart des modèles sont vendus avec une boîte ou une housse, sinon vous pouvez toujours la couvrir d’un drap, ou mieux encore, fabriquer votre propre housse !

Avec ces gestes simples, votre machine pourrait servir quelques années de plus et vous épargner une visite chez le réparateur.

9) Veillez à toujours coudre dans de bonnes conditions

Vous seriez sidérés de savoir combien de fois j’ai vu des problèmes de machine à coudre être réglés en nettoyant la machine, en la réenfilant, ou juste en changeant l’aiguille.

Puisqu’on a déjà abordé le point de la propreté, passons directement aux deux autres.

Réenfiler sa machine est une petite astuce de maintenance bien pratique. Si vous n’arrivez pas à ajuster convenablement la tension, si votre fil n’arrête pas de s’emmêler, de casser, ou si au contraire il a l’air « mou », essayez de tout réenfiler (canette et bobine). Souvent ça résoudra le problème.

Pour ce qui est de l’aiguille, veillez à choisir la bonne c’est-à-dire celle qui est adaptée au projet sur lequel vous travaillez. Les aiguilles universelles s’utilisent dans toutes les situations, mais elles ne sont pas toujours le meilleur choix pour autant. Elles sont notamment moins efficaces sur des tissus fragiles/rigides que le sont des aiguilles plus fines/épaisses. Le jeans par exemple a beau être le vêtement de tous les jours, il se coud mal avec l’aiguille de tous les jours !

De plus, une aiguille s’émousse assez rapidement ce qui l’empêche de piquer convenablement et peut causer toutes sortes de problèmes. Le pire étant quelle tappe dans la plaque à aiguille au lieu de passer dans le trou et se briser sous le choc. Changez donc régulièrement d’aiguille pour coudre mieux et de manière plus sûre.

10) Vérifiez qu’il reste assez de fil

Source: Tenor – Regardez Dexter si ce n’est pas déjà fait !

Avant de commencer un nouveau projet, jetez un oeil à la quantité de fil sur la canette. Si elle est presque vide, remplissez-la.

Le but est de s’assurer d’avoir assez de fil pour arriver au bout de sa prochaine couture, histoire de ne pas d’être surpris au milieu d’une belle ligne ou d’un point compliqué.

Evidemment vous jetterez un peu de fil, mais ce n’est pas la mort. Et c’est toujours mieux d’être proactif pour éviter un problème que d’essayer de le résoudre plus tard.

11) Allez-y molo

Panneau ralentir
Source: Tristan Schmurr

Utiliser une machine à coudre, c’est comme conduire une voiture (oui okay pas tout à fait, mais permettez-moi d’expliquer) : il faut y aller mollo avec la pédale d’accélération.

Ne mettez pas directement le pied au plancher, vous risqueriez de perdre tout à fait le contrôle. Entrainez-vous à basse vitesse, et augmentez progressivement la cadence au fur et à mesure que vous devenez plus à l’aise.

Certaines machines à coudre électroniques sont équipées d’un limitateur de vitesse pour éviter les à-coups. C’est super pratique pour les débutants et les pédales sensibles.

Autre astuce : retirez vos chaussures pour coudre. Ca donne un meilleur ressenti de la pédale et aide à garder le contrôle.

Laisser un commentaire