Machine à coudre Singer : Quel modèle choisir ?

Les machines à coudre Singer se déclinent en un très large éventail de séries et de modèles (c’est d’ailleurs la marque qui en propose le plus). Partons ensemble à leur découverte !

Présentation de la marque

En très bref*, Singer est une référence sur le marché des machines à coudre grâce à son rôle historique dans leur arrivée dans la vie domestique moderne. Malheureusement, la marque a beaucoup souffert au fil des ans et s’est fortement éloignée de sa valeur d’antan. Aujourd’hui, Singer est devenue un typique producteur asiatique en masse et pas cher.

* Pour en savoir plus, je vous recommande vivement d’aller lire l’article d’Antoine intitulé Machine à coudre Singer : la star déchue (arnaque ?).

Pourquoi acheter une machine à coudre Singer ?

Parce qu’elles sont basiques et pas chères.

Et oui, le nom Singer n’est plus un gage de sophistication et de qualité comme autrefois, mais ça n’empêche que ses machines conviennent très bien à certains consommateurs. Spécifiquement, les personnes à petit budget recherchant un modèle (mécanique) de base.

Singer se spécialise en effet dans les machines à coudre mécaniques, équipées de quelques styles de points seulement mais offrant une bonne puissance et une structure raisonnablement robuste et durable (en gros, les avantages d’une machine à coudre mécanique).

Ainsi, pour les débutants et couturiers se limitant à de petits ouvrages, pas la peine de débourser plus. Une Singer vous servira bien et longtemps.

Si par contre vous êtes à la recherche de nombreux styles de points (décoratifs, alphabets, combinables en séquence, etc.) ou de modernité (écran LCD, capot design, aides électroniques, etc.), alors mieux vaut vous tourner vers une autre marque de machines à coudre.

Remarques importantes

Avant de passer à la liste complète des machines à coudre Singer disponibles à ce jour, je vous invite à prendre connaissance des deux remarques suivantes :

1) Ne vous fiez pas trop à la communication officielle

Si on se réfère aux sites et brochures de Singer, on y constate l’absence de certains modèles repris dans notre article. Ne vous en étonnez pas, il y a plusieurs explications.

  • D’abord, certaines machines à coudre Singer ne sont plus produites, bien que toujours de stock chez les vendeurs. Singer n’en fait donc plus la promotion. Pour autant, ça fait toujours sens pour nous d’en parler tant que vous êtes susceptibles de l’acheter ;).
  • Ensuite, Singer choisi parfois d’omettre, dans sa communication, certains modèles au profit d’alternatives (quasi) identiques et/ou plus récentes.
  • Enfin, toutes les machines à coudre Singer ne sont pas destinées au monde entier. Ainsi, en fonction de votre Singer local (Singer France, Canada, Belgique…), vous trouverez une sélection un peu différente en ligne et en magasin.

Mais tout ça, sur HobbyCouture, on s’en fout.

Ici on ne s’aligne pas sur les stratégies marketing nationales de la marque. On vous présente toutes les machines disponibles en ligne, pour un maximum de transparence et de choix.

2) Plusieurs noms, plusieurs designs, une seule machine

Singer propose un vaste catalogue de machines à coudre, et franchement il y a de quoi s’y perdre. D’autant plus que certaines machines sont commercialisées sous plusieurs noms et designs.

RRAAAHH ! Pourquoi nous embrouille-tu ainsi, Singer ??

En fait, ces différences servent à distinguer une même machine en fonction notamment :

Et puis ça sert aussi à donner l’illusion d’une plus grande gamme et/ou de vendre une même machine à différentes audiences (grâce à des actions marketing segmentées) et/ou à différents prix.

Sachez cependant que, sous le capot, les machines à dénominations/designs multiples sont quasi voire EXACTEMENT PAREILLES. Alors si l’un de ces modèles vous intéresse, achetez la version la moins chère. Ça ne change souvent rien, excepté l’impact sur votre portefeuille ;).

Sur ce, voici enfin le panorama complet des machines à coudre Singer.

Toutes les séries et modèles de machines à coudre Singer

Singer Start (13xx)

Cette série est la plus basique et la moins chère de la marque. Elle se compose de deux modèles différenciés uniquement par leur déco (la petite vague dessinée sur la base et la couleur du S sur la molette) :

(de gauche à droite) Singer Start 1304 = Singer Start 1306.

Voir le prix et les avis

On reconnaît une Singer Start à son apparence ultra simple et compacte : un capot en plastique blanc légèrement décoré, deux porte-bobines verticaux, et une molette de point. Il y a aussi, bien evidemment*, un éclairage intégré, un bras libre, un interrupteur pour la marche arrière, et un réglage de la tension du fil. La base quoi.

Ces éléments sont présents sur toutes les machines à coudre. C’est comme citer l’aiguille ou le fil, ça n’a pas beaucoup de sens de le répéter pour chaque modèle donc je ne les mentionnerai plus par la suite.

La molette permet de sélectionner l’un des 6 programmes de points (droit, zigzag, zigzag multipoints, ourlet invisible, décoratif et boutonnière). La boutonnière est manuelle en 4 étapes, tandis que les points droit et zigzag se déclinent chacun en 3 variantes prédéfinies (impossible de manuellement régler la longueur ou largeur). Soit un total de 10 styles de points.

Si vous ne comprennez pas la différence entre un programme et un style de point, allez lire notre article Comment compter le nombre réel de points sur une machine à coudre ?.

Au niveau du mécanisme, on est en présence d’un moteur de 70 W (cool), 6 griffes d’entraînement (cool), un boîtier à canette vertical (bof*), le tout monté sur une petite machine d’environ 4,5 kg (bof**).

* Un boîtier vertical est moins pratique qu’un horizontal car il est difficile d’y manipuler la canette et il ne permet pas de voir quand on arrive au bout de celle-ci.

** Un poids faible impacte négativement la stabilité de la machine, tout comme une petite taille. Cette dernière n’est pas non plus idéale pour l’aisance de couture.

Bref, la Singer Start est une petite machine à coudre mécanique sans options mais raisonnable. Elle a d’ailleurs reçu un grand nombre d’avis positifs.

Pourquoi choisir une Singer Start ? Uniquement pour son prix.

C’est son seul véritable atout : permettre à ceux et celles qui n’ont jamais utilisé une machine à coudre de tenter l’expérience en déboursant le moins possible.

Ceci dit, personnellement, je ne recommande pas la Singer Start. Pour 50 € de plus (même pas), on trouve déjà des meilleurs modèles. Alors, sachant qu’une machine à coudre mécanique se conserve des années, choisir une Singer Start revient vraiment à faire des économies de bouts de chandelles sur le long terme.

Singer Promise (14xx et 15xx)

Les machines à coudre Singer Promise font office de pont entre la série précédente (Start) et la suivante (Tradition). Cette série se décline en trois modèles, dont le premier est en outre commercialisé sous trois designs et quatre noms différents :

(de gauche à droite, ligne 1) Singer Promise 1408 = Singer Prelude = Singer Promise II / 1512.
(ligne 2) Singer Promise 1049 | Singer Promise 1412.

Voir le prix et les avis

Le premier modèle (Singer 1408, Prelude, Promise II, 1512) se rapproche très fort de la série Start. Comme cette dernière, il a un capot ultra simple couvrant un mécanisme relativement bon, avec toutes les mêmes caractéristiques sauf le poids (+- 6 kg), la taille, et le nombre de points (8 programmes déclinés en 13 styles), tous donc un peu plus élevés sur la Singer Promise.

Même chose pour les deux autres modèles (Singer 1409 et 1412), qui ressemblent cependant plus à la série Singer Tradition grâce à la présence d’une deuxième molette permettant de régler la longueur des points, c’est-à-dire de les personnaliser/ajuster. Le choix de points est en outre encore un peu plus large, avec respectivemment 9 et 12 programmes pour 15 et 21 styles.

La Singer Promise a donc le cul entre deux chaises. A peine moins basique que la Singer Start, et à peine plus basique que la Singer Tradition, elle remplit un mini écart entre deux séries quasi identiques, dans la même fourchette de prix, et s’adressant à un même public. On se demande pourquoi elle existe…

Pourquoi choisir une Singer Promise ? Eventuellement pour les mêmes raisons que la Singer Start (dans le cas du premier modèle) ou que la Singer Tradition (pour le deuxième modèle).

Singer Tradition (22xx)

La série Tradition est la plus connue, la plus vendue, et celle rassemblant le plus d’avis utilisateurs. C’est aussi la deuxième plus confuse (après la Singer Heavy Duty). En effet, ses trois modèles sont chacun commercialisés sous au moins deux différents designs et/ou noms :

(de gauche à droite, ligne 1) Singer Tradition 2250 = Singer Initiale.
(ligne 2) Singer Tradition 2259 = Singer Decorative.
(ligne 3) Singer Tradition 2263 | Singer Tradition 2273 = Singer Esteem II.

Cette série s’adresse au même public que les précédentes (Start et Promise), avec des caractéristiques quasi identiques et pour un prix très comparable.

Concrètement, les Singer Tradition sont des machines à coudre mécaniques pas chères, équipées d’un bon moteur de 70 W, 6 griffes d’entraînement, un boîtier vertical, un porte-bobine horizontal, et des molettes pour la sélection et le réglage des points. Le tout pour un poids total d’environ 6 kg.

Jusqu’ici, on a donc la même chose :

  • qu’une Singer Promise 1409 ou 1412 (à part pour l’orientation de l’unique porte-bobine) ;
  • que toutes les autres Singer Promise et Start (excepté pour le réglage des points et le poids).

La principale différence entre cette série et les précédentes est un nombre plus élevé de points, soit :

2250 (Initiale) 2259 (Decorative) 2263 2273 (Esteem II) 2282
Programmes de points 10 19 23 23 32
Prix & avis Prix & avis Prix & avis Prix & avis Prix & avis

De plus, les trois derniers modèles (2263, 2273 et2282) disposent d’une molette supplémentaire pour régler la largeur des points, et les deux derniers (2273 et 2282) proposent aussi un enfileur intégré.

Pourquoi choisir une Singer Tradition ? Pour s’offrir une bonne petite machine à coudre mécanique, simple mais efficace, à prix d’ami.

De fait, comme pour les séries précédentes, ces machines offrent juste le minimum requis pour coudre et conviennent dès lors aux débutants, petits budgets, et petits ouvrages (ex : réparer des vêtements, faire un sac à tarte, ajuster une robe, coudre une housse de coussin…).

Par contre, je recommande plutôt la Singer Tradition aux séries précédentes parce que ces modèles sont un peu plus robustes, mais surtout ils sont souvent en promotion (donc moins chers !).

Singer Simple (32xx)

La série Singer Simple est ma préférée. Non pas pour ses machines (quoique, elles sont pas mal dans leur genre), mais pour sa clarté. Voici enfin une série simplement définie (elle porte bien son nom) et ce malgré ses cinq modèles et trois variantes supplémentaires pour l’un d’eux :

(de gauche à droite, ligne 1) Singer Simple 3210 | Singer Simple 3221.
(ligne 2) Singer Simple 3223 = Singer Simple 3223 Green/Yellow/Red.
(ligne 3) Singer Simple 3229 | Singer Simple 3232.

Ces machines se distinguent aisément entre elles et des autres séries Singer par leur design. Celui-ci est marqué d’une bande de couleur (framboise, bleu, rose, vert, mauve) sur fond blanc pour les modèles de base, ou d’un capot entièrement peint (turquoise, jaune, framboise, rouge, noir) pour les variantes de la Singer Simple 3223.

L’autre élément différentiateur se situe au niveau des points. Et là encore, il est facile de s’y retrouver grâce aux noms des modèles dont les deux derniers chiffres indiquent le nombre de programmes de points :

3210 3221 3223 3229 3232
Programmes de points 10 21 23 29 32
Prix & avis Prix & avis Prix & avis Prix & avis Prix & avis

A part ça, toutes les Singer Simple sont identiques (entre elles mais aussi aux deux derniers modèles Singer Tradition).

Leur capot en plastique est équipé d’un boîtier à canette vertical, 6 griffes d’entraînement, un porte-bobine horizontal, un enfileur intégré, et trois molettes de points (pour la sélection, le réglage en longueur, et le réglage en largeur). Sous le capot, on trouve un châssis en aluminium et un moteur de 70 W.

Il s’agit de machines à coudre mécaniques pas chères équipées de quelques options et styles de points, convenant surtout aux débutants et petites ambitions en couture.

Pourquoi choisir une Singer Simple ? Pour les mêmes raisons que la série précédente.

Une Singer Simple ne vaut en effet ni plus ni moins qu’une Tradition, ou qu’une Talent d’ailleurs. Alors si vous hésitez entre ces séries, choisissez celle qui vous plaît le plus personnellement. Ou celle en promo ;).

Singer Talent (332x)

Cette série est la première de la marque à proposer un boîtier horizontal. Elle se décline en deux modèles en fonction du nombre de styles de points :

(de gauche à droite) Singer Talent 3321 | Singer Talent 3323.

Voir le prix et les avis

On ne va pas citer toutes les caractéristiques des machines à coudre Singer Talent : elles sont identiques aux modèles de la série Simple avec 21 programmes de points pour la Singer Talent 3321 (comme la 3221), et 23 programmes pour la Talent 3323 (comme la 3223).

La seule chose qui nous intéresse ici est le boîtier à canette, placé à l’horizontal.

Celui-ci permet de voir quand la canette est presque vide, et ainsi la remplacer avant d’entamer sa couture. Fini les manoeuvres délicates gâchées parce que le fil s’arrête au mauvais moment, ou les pertes de temps quand on s’aperçoit trop tard qu’on coud à vide :'(.

Pourquoi choisir une Singer Talent ? Et bien pour les mêmes raisons qu’une Singer Simple, mais avec l’avantage d’un boîtier horizontal.

Singer Heavy Duty, Facilita Pro, Classic (44xx) et Scholastic, Supera (55xx)

A l’inverse de la Singer Simple qui est simplement identifiable (elle porte bien son nom), la série Singer Heavy Duty est HYPER confuse avec ses trois modèles commercialisés sous quatre à six noms chacun, et dont certaines variantes sont en plus disponibles en deux couleurs (gris ou blanc). Ne vous découragez pas pour autant, elle vaut le détour !

(de gauche à droite, lignes 1&2) Singer Heavy Duty 4411 | 4423 | 4432.
(ligne 3) Singer Facilita Pro 4432 | Singer Scholastic 5523.
(ligne 4) Singer Supera 5523 | Singer Classic 44S.

Alors première chose, j’espère ne pas vous avoir fait peur avec mon introduction de cette série car, malgré toute cette confusion, la série Singer Heavy Duty est facile à définir 🙂

En effet, elle s’inscrit dans la continuité des précédentes et comprend toutes les caractéristiques déjà acquises avec la Singer Talent, y compris :

  • une bonne mécanique robuste,
  • un boîtier horizontal pratique,
  • deux porte-bobines,
  • un enfileur intégré,
  • un réglage en longueur + largeur des points,
  • et un petit choix de ces derniers :
4411
(Heavy Duty 4411/5511 = Facilita Pro 4411 = Supera 5511 = Scholastic 5511)
4423
(Heavy Duty 4423 = Facilita Pro 4423 = Supera 5523 = Scholastic 5523 = Classic 44S)
4432
(Heavy Duty 4432 = Heavy Duty 4452 = CP6350M Cosplay Edition = Facilita Pro 4432 = Supera 5532 = Scholastic 5532)
Programmes de points 11 23 32
Prix & avis Prix & avis Prix & avis

Par contre, à l’inverse des séries précédentes, la Singer Heavy Duty ne se limite pas à un offrir juste un « gadget » en plus, mais bien (enfin) à amener de vrais éléments neufs et différentiateurs. Ils sont :

  • une force moteur de 90 watts (+ 20 W comparé aux séries précédentes)
  • 7 griffes d’entraînement (+ 1)
  • une base en acier inoxydable lisse (nouveau)
  • un pied presseur réglable (nouveau)

Ces éléments permettent d’aisément coudre des épaisseurs ainsi que des tissus rigides, tel que le cuir ou le jeans (grâce à la bonne puissance et l’entraînement fluide), mais aussi de jongler entre ces gros travaux et ceux plus légers et fragiles (grâce au réglage du pied).

Le seul bémol, si on peut le considérer ainsi, est le prix un petit peu plus élevé de cette série. Hé oui, les fonctionnalités supplémentaires sont facturées 🙂

Pourquoi choisir une Singer Heavy Duty ? Pour sa puissance, en plus de tout ce que les autres séries offraient déjà.

* Singer a même fait une édition spéciale pour vous : la Singer CP6350M Cosplay Edition ! Malheureusement on ne la trouve plus :'(

Notez que cette série plaît particulièrement aux couturiers versatiles aimant donner vie à leurs nombreuses idées uniques. Je pense par exemple aux cosplayeurs* et autres amateurs de costumes, ainsi qu’aux personnes comme Julia qui fait de tout, même des portefeuilles.

Elle convient moins aux personnes plus traditionnelles dans leurs projets (attention, je n’ai pas dit moins créatives !), qui bénéficieraient plus d’assistances électroniques facilitant les tâches récurrentes, de points originaux pour joliment finir un vêtement, etc.

Singer Starlet (66xx) et Brilliance (61xx)

La Singer Starlet (anciennement Brilliance) est une série charnière puisqu’elle marque le passage de Singer de la machine à coudre mécanique à la machine électronique. Elle comprend trois modèles pour chacune des deux éditions :

(de gauche à droite, ligne 1) Singer Starlet 6660 = Singer Brilliance 6160.
(ligne 2) Singer Starlet 6680 = Singer Brilliance 6180.
(ligne 3) Singer Starlet 6699 = Singer Brilliance 6199.

Comme souvent au sein d’une série Singer, ces trois modèles ne se différencient entre eux que par leur nombre de points (et leur couleur) :

6660 (6160) 6680 (6180) 6699 (6199)
Programmes de points 60 80 100
Prix & avis Prix & avis Prix & avis

On remarque directement qu’on a beaucoup plus de choix ici que sur les séries précédentes.

Par contre, la Singer Starlet est moins puissante avec seulement 65 W et 5 griffes d’entraînement. On a aussi perdu l’avantage du boîtier horizontal, puisqu’il est vertical ici.

Le reste est pareil : réglage en longueur + largeur des points, réglage (automatique) du pied presseur, 2 porte-bobines, et un enfileur.

Sacrifier ainsi la puissance pour le style est toujours l’une des différences essentielles entre un modèle électronique et mécanique dans une même fourchette de prix. Ainsi, même si ces deux types de machines fonctionnent fondamentalement de la même façon, elles n’offrent pas la même expérience de couture et il n’est pas très juste de les comparer.

Avec la Starlet, première machine à coudre électronique Singer, on repart donc de zéro.

Pourquoi choisir une Singer Starlet ? Au même titre que la Start mais en version électronique : parce qu’il s’agit du modèle le moins cher de Singer dans son genre.

Ceci dit, je ne recommande pas cette série car Singer n’est pas le leader de la machine à coudre électronique pas chère (allez voir Brother pour ça).

JPP

J’en Peux Plus !

Quoi, vous pensiez que c’était une série Singer ? 😛 Ben non, c’est un cri du coeur !

Il existe encore quelques séries à présenter (sans même parler des machines à coudre et broder, des brodeuses seules, ni des surjeteuses), mais ce sera pour plus tard. Là, j’ai besoin de souffler 😉

3 commentaires sur “Machine à coudre Singer : Quel modèle choisir ?”

  1. Bonjour.

    Traînant souvent sur les sites anglophones, j’ai eu beaucoup de mal à retranscrire leurs modèles en « références européennes ». Donc d’abord, un grand merci pour cet article et tableaux comparatifs.

    Je cherche à acheter une machine à coudre pour 1) apprendre cette pratique qui m’intrigue depuis toujours, 2) étant déjà dans la menuisierie amareur, je souhaite fabriquer mes canapés. Qui dit canapé, dit housses de coussins & co.
    J’hésite du coup entre la singer heavy duty 4452 et la janome HD3000.

    Avez vous une préférence entre les deux? Un conseil?

    Il semblerait que j’ai aussi beaucoup de mal à trouves ces deux machines sur des sites européens. Avez vous des recommandations de magasin/sites où je pourrais m’en procurer l’une des deux?

    Un grand merci pour vos retours.

  2. Bonjour
    J’ai acheté la Singer Tradition 2273…Au bout de 1 semaine, après l’avoir utilisé sur un temps très court, peut-être 2 heures en plusieurs fois, LA PÉDALE NE RÉPOND PLUS, pas de souci sur le branchement puisque j’ai la lumière….A part cela, impossible de coudre des épaisseurs, de me servir de l’enfilage automatique et de réalisé des smocks …
    Donc obligé de la retourner
    Pour cet achat j’ai passé un temps fou afin de faire mon choix (avis des sites, des utilisateurs…) j’ai de nouveau regardé et avoue que je suis perplexe et surtout perdue pour un choisir un autre modèle…
    Si vous pouvez me conseiller, j’en serais ravie et soulager
    Je ne suis pas une professionnelle mais me débrouille pas mal, je réalise des vêtements pour enfants, pour des poupées et comme tout le monde des ourlets, des réparations etc…
    Merci de me guider dans mon nouveau choix
    Cordialement

    1. Salut Josette, pas de chance pour ta nouvelle Singer… Comme je le disais dans l’article, Singer fait des machines à coudre pas chères et ça entraîne parfois ce genre de mauvaises surpises 🙁

      Si la marque ne t’as pas trop refroidie pour autant, n’importe quel autre modèle de la série Tradition, Simple ou Talent propose grosso modo la même chose que ta Singer 2273. Et sur base de ton commentaire, il semblerait que cette dernière était plutôt un bon choix pour ton profil.

      Si tu ne veux plus une Singer, tu peux regarder du côté de Janome qui a meilleure réputation en termes de qualité. Il y a par exemple la Janome Melody 41 qui ressemble fort à ta Singer 2273. Pareil pour la Bernette London 3, une sous-marque de Bernina qui ets très bien aussi.

      Les autres marques te conviendront moins si tu veux rester dans l’idée d’une Singer 2273. En effet, les machines à coudre Brother sont plutôt de type électronique, les machines PFAFF et Bernina sont plus sophistiquées (et plus chères). En ce qui concerne Husqvarna Viking, Elna ou autre, je ne peux pas encore t’aiguiller je dois encore en apprendre davanatage sur leur gamme 🙂

      J’espère t’avoir aider un peu !! N’hésite pas si tu as des questions

Laisser un commentaire