PFAFF Passport 2.0 (et 3.0) : la couture portable

pfaff-passport-2-3

Les machines à coudre PFAFF Passport 2.0 et 3.0 sont des modèles électroniques milieu de gamme* et, à mon sens, d’excellentes machines pour couturiers débutants et confirmés, dépendant de ce qu’on souhaite coudre.

Elles sont aussi conçues pour être transportées facilement et en toute sécurité, l’idéal pour travailler en déplacement et/ou amener sa machine au cours de couture.

On les trouve dans le commerce aux alentours de 500 et 600 € respectivement, ce qui les positionne juste sur la limite inférieure du haut de gamme. PFAFF est cependant une marque un peu plus chère du fait de sa renommée, et j’estime qu’il est plus correct de classer les PFAFF Passport dans le milieu de gamme.

Acheter au meilleur prix

Déjà perdu ? Commencez par lire notre article sur comment choisir sa machine à coudre pour savoir si ce type de modèle vous convient.

Avis

A l’opposé de modèles pas chers/entrée de gamme, les machines à coudre PFAFF Passport (2.0 et 3.0 confondues) bénéficient de peu d’avis. Cependant, quand ils sont là, les avis sont très positifs :

Personnellement, je leur donne 4/5 dans leur catégorie (électronique milieu de gamme). Découvrez pourquoi dans cet article !

Pour une bonne affaire, privilégiez la 2.0

Avant d’entrer dans les détails du test, j’aimerais souligner que la PFAFF Passport 2.0 est quasi identique à la 3.0. Seules trois choses les distinguent :

  1. la couleur du capot (noir pour la 2.0 et blanc pour la 3.0)
  2. le coupe-fil automatique (seulement sur la 3.0)
  3. le nombre de points (30 points additionnels sur la 3.0).

C’est, à mon avis, bien trop peu pour justifier une différence de prix de 100 €. Je considère donc que la PFAFF Passport 2.0 est une bien meilleure affaire.

Voilà maintenant que nous avons éclairci les différences, passons aux points communs ! Notez au passage que je ne préciserai plus s’il s’agit de la 2.0 ou 3.0 : la suite s’applique à toutes les PFAFF Passport.

Force et honneur robustesse !

Vous commencez à connaitre la chanson : quand on inspecte une machine à coudre, on regarde toujours sous le capot pour voir si elle est suffisamment puissante et robuste. En général c’est le cas dans les gammes supérieures (à l’opposé des machines premiers prix qui sacrifient souvent ces aspects), mais il faut tout de même vérifier.

La PFAFF Passport dispose d’une puissance de 70 W. C’est standard et suffit largement pour un usage domestique.

Concrètement, ça veut dire qu’elle peut piquer les épaisseurs sans problème pourvu que le matériau ne soit pas trop raide (cuir de sac par exemple). Si vous préférez une machine de guerre, vous devez vous tourner vers des modèles Heavy Duty.

Ensuite, la PFAFF Passport pèse 6,7 kg*. C’est, à nouveau, assez standard mais suffisant. D’autant plus que la marque définit cette machine comme « idéale pour les petits espaces et pour se déplacer ». Elle est dès lors calibrée pour être robuste, sans pour autant être trop lourde pour un transport fréquent.

On considère que plus une machine à coudre est lourde, plus elle est robuste. Méfiez-vous grandement de tout ce qui est en dessous de 5 kg !

La PFAFF Passport donne en outre une impression de solidité (elle ne vibre pas excessivement par exemple), elle a une bonne réputation de longévité, et elle est garantie 5 ans*.

* C’est plutôt long dans le monde de l’électronique, même si je regrette que les machines à coudre ne soient pas garanties à vie ou au moins 25 ans. Franchement les machines bien conçues tiennent ce délai alors les constructeurs devraient assumer !

Idéale pour les patchworks et épaisseurs

La PFAFF Passport dispose de 7 griffes d’entrainement (ce qui est déjà très bien) renforcées en outre par le « Integrated Dual Feed System (IDT) » ou double entrainement intégré, un système développé par PFAFF et un véritable avantage.

Concrètement, ce système permet à la machine de tirer le tissu à la fois par le haut et par le bas. Combiné à une bonne puissance ainsi qu’un pied de biche à deux hauteurs, ça fait de la PFAFF Passport une très bonne machine pour coudre des épaisseurs et faire du patchwork.

Une machine à coudre tout confort

Pour moi, c’est ce qui fait vraiment la force de ce modèle.

La PFAFF Passport ne réinvente pas l’eau chaude à couper le beurre (ou quelque chose comme ça…) mais tout est pensé pour qu’elle soit agréable à utiliser.

Les avantages d’un modèle électronique, intuitivement

Je ne vais pas re-détailler ces avantages ici (c’est toujours un peu la même chose), et simplement les énumérer : position d’arrêt de l’aiguille (haut/bas), point de renfort automatique, couture sans pédale, réglage tension du fil automatique, enfile aiguille automatique, boutonnière en une phase, et écran LCD pour les réglages.

A ceci j’ajoute que c’est une électronique intuitive. En effet la PFAFF Passport propose une interface qui, malgré ses nombreuses options, ne ressemble pas au tableau de bord d’un avion de chasse. Ca rend les choses tellement plus simples et ce quel que soit votre niveau en couture.

Une aide au travail de précision

Ce modèle est aussi équipé d’une autre fonctionnalité très très pratique (bien qu’assez standard) : le limitateur de vitesse.

C’est une bonne aide aux débutants qui peuvent avoir du mal à coordonner leurs gestes avec une juste pression du pied (c’est comme quand on commence à conduire). Ensuite, quand on a pris le coup de main (ou de pied), ça permet d’éviter les accidents en cas de coup de pédale involontaire.

Personnellement, j’aime bien activer le limitateur lors de travaux de précisions.

La tranquillité d’un outil stable et silencieux

La PFAFF Passport est relativement stable lors de la couture. En d’autres mots, elle ne vibre pas exagérément quand on l’utilise à haute vitesse. Au premier abord on peut penser qu’il ne s’agit pas d’un avantage flagrant, mais croyez-moi ça fait une vraie différence au niveau du confort tactile, et sonore. Surtout quand on utilise sa machine à coudre plusieurs heures d’affilées.

Ainsi la PFAFF Passport est très silencieuse (dans la mesure où une machine à coudre peut être silencieuse). C’est agréable pour soi mais aussi son entourage, et c’est (entre autres) la raison pour laquelle ce modèle est parfois choisi pour les cours de couture. On imagine bien qu’avec 6 ou 12 machines qui tournent en même temps, chaque décibel en moins est une bénédiction ! Pensez-y si vous aimez coudre au milieu du salon…

N’oubliez pas non plus qu’une machine stable est mieux protégée contre les pannes, puisqu’il est plus improbable que des pièces internes se dérèglent/détachent.

Coudre n’importe où, n’importe quand

Bon d’accord, pas tout à fait. Il faut quand même un certain environnement pour coudre.

Ceci dit avec ses 6,7 kg et sa coque de protection rigide (inclue), la PFAFF Passport se transporte en toute sécurité et facilité. C’est bien pratique pour certaines personnes.

Bien sûr on peut toujours acheter une coque séparément (ça peut paraître un peu bête de s’attarder sur une coque). Cependant on constate que la plupart des machines à coudre sont vendue avec une simple housse souple (qui protège de la poussière mais pas des chocs), et que les gens achètent rarement une protection rigide.

De plus, dans mon expérience, un coup pendant le transport est la cause première d’une machine cassée (différent d’une panne). Alors même si la protection ne fera pas des miracles en cas de grosse chute, c’est quand même un très bon pas.

Entre 70 et 100 points réglables

La PFAFF Passport 2.0 propose 70 styles de points et, comme mentionné plus haut, la PFAFF Passport 3.0 en offre 30 de plus soit un total de 100 points (vive les math faciles).

Cet « excédent » est pour moi tout à fait superflu, mais je peux imaginer que certains profils plus créatifs y accordent de l’importance. Et puisque c’est l’une des trois seules différences entre les deux modèles, ça me semble utile (pour un choix avisé) de vous faire un rendu détaillé des points disponibles sur chacun.

C’est parti :

  • 20 ou 22 points utilitaires

    Liste des points utilitaires sur une PFAFF Passport 2.0 et 3.0

    Ce sont les points de base pour assembler, surpiquer, surfiler, repriser, etc. (point droit, zigzag, nid d’abeille, de fronces, de base, de chausson, d’ourlet, tricot, overlock, surfilage, boutonnière et bouton, et de reprisage).

    Les points marqués d’une pastille rouge sont uniquement présents sur la PFAFF Passport 3.0.

  • 27 ou 34 points de quilt

    Liste des points de quilt sur une PFAFF Passport 2.0 et 3.0

  • 3 ou 11 points d’aiguille d’art

    Liste des points d'aiguille d'art sur une PFAFF Passport 2.0 et 3.0

  • 5 ou 13 points fantaisie

    Liste des points fantaisie sur une PFAFF Passport 2.0 et 3.0

  • 15 ou 20 points décoratifs

    Liste des points décoratifs sur une PFAFF Passport 2.0 et 3.0

Bien entendu, comme pour toutes les machines qui se respectent, les points sont réglables en longueur et en largeur (indépendamment l’un de l’autre).

La PFAFF Passport se distingue cependant par une largeur maximale de 7 mm (contre les 4-5 mm standards), ce qui offre encore plus de possibilités.

Le petit bémol : les aiguilles

J’ai eu quelques difficultés en utilisant des aiguilles universelles sur la PFAFF Passport.

En général, celles-ci sont tout à fait convenables, pour toutes sortes d’ouvrages. Sur la Janome Melody 41, par exemple, je ne change presque jamais l’aiguille universelle. Par contre je n’ai pas réussi à faire mes points stretchs avec celle-ci (plutôt que l’aiguille appropriée) avec la Pfaff Passport 2.0.

Bon ce n’est pas un gros problème, et de toutes façons c’est toujours mieux d’utiliser des aiguilles spécifiques. C’est juste un peu casse-pieds.

Le gros bémol : le prix

La PFAFF Passport n’est pas foncièrement différente de la Bernina Bernette Sew&Go 8 (avec sa chouette fonction alphabet) ou de la JUKI HZL-LB 5100. Elle est pourtant un peu plus chère.

Pourquoi ? Simplement parce que PFAFF est une marque de renom, qualitative, et ça se paie.

Je ne vous déconseille absolument pas de renier la PFAFF Passport 2.0 pour cette raison (contrairement à la 3.0). Mais je comprends que ça puisse la rendre un peu moins attrayante qu’un modèle comparable.

En résumé

En bref, c’est une excellente machine proposée par une excellente marque.

Forces Faiblesses
  • Très bien pour les épaisseurs grâce à son combo puissance-griffes-technologie d’entraînement.
  • Choix important de points utilitaires et décoratifs.
  • Stable et silencieuse, top pour la couture en groupe ou au salon.
  • Le confort habituel d’une machine à coudre électronique milieu de gamme.
  • Facile à transporter en toute sécurité
  • Un goût de trop peu pour son prix (surtout la PFAFF Passport 3.0).
  • Pas tout à fait compatible avec les aiguilles universelles.
Conseillé pour

La PFAFF Passport est idéale pour tout public, débutant et confirmé. Ceci dit, vous en profiterez probablement mieux si vous avez déjà un petit niveau en couture, et que vous comptez coudre au minimum quelques heures par semaines.

C’est aussi une bonne machine pour toute personne régulièrement amenée à se déplacer avec sa machine à coudre.

Acheter au meilleur prix

Fiche technique

CatégoriesMachine à coudreélectroniquemilieu de gamme.
Puissance70 W ce qui assure jusqu’à 820 points par minute.
Poids6,7 kg. C’est un peu léger mais suffisant, surtout pour une machine destinée à un transport facile.
BoîtierHorizontal (canette visible).
Griffes d’entraînement7 griffes soutenues par la technologie de double entraînement intégré de PFAFF.
ChâssisEn aluminium. Le capot (noir/blanc pour la 2.0/3.0 respectivemment) est équipé de deux lampes LED, un petit écran LCD noir et blanc, d’un pied de biche à deux hauteurs (pratique pour faire passer les épaisseurs), d’un rangement à accessoires et d’une interface intuitive.
Aides électroniquesLes aides habituelles dans cette gamme.
Points70 points pour la PFAFF Passport 2.0, 100 points pour la 3.0.
Réglage des pointsEn longueur (jusqu’à 5 mm) et en largeur (jusqu’à 7 mm, c’est généreux).
FabricationTaiwan.

Notices et tutoriels

Le mode d’emploi de la PFAFF Passport 2.0 et 3.0 (un seul pour les deux) est disponible ici, sur le site de la marque.

Acheter au meilleur prix

Laisser un commentaire